Apocalypse world et autres apocalypserie

  • 21 Réponses
  • 724 Vues

0 Membres et 1 Invité sur ce sujet

*

Hors ligne CCCP

  • Grand Modorc
  • Grand Prêtre / Grande Prêtresse des Tunnels
  • *
  • 1 775
  • 50
  • Jeuderologue
    • Voir le profil
    • Page facebook Gothlied
Apocalypse world et autres apocalypserie
« le: 10 février 2017 à 15:10:23 »
Il y a quelques temps st sortie Apocalypse World qui est sensé revoir la manière de faire du jeu de rôle.
Sur ce moteur de nombreux jeux sont sorties Apocalpyse World (pour jouer du post-apocalypse), dungeon world (pour faire de l'exploration de sous-terrains), Monsterheart (pour faire du Buffy contre les vampires) Saga of the icelanders (pour faire du colon viking) et j'en passe. Autant les deux premiers m'ont laissé totalement indifférent sur le thème, autant le sujet du dernier me fait de l'oeil.


Pour certains c'est génial, ça permet de renouveler le jeu de rôle.
Je n'ai jamais joué à un de ces jeux, mais j'ai lu Dungeon World. Et franchement j'ai eu l'impression de lire une réforme de l'éducation nationale : du vent, de grandes idées pas forcément novatrices érigés en principes, de vraies nouveautés mais surtout du vent.


Je sais que plusieurs parties de ces jeux ont été joués au club. J'aimerai un peu votre avis. Qu'en avez vous pensé ? Qu'est-ce que ça apporte vraiment ?



secrétaire général de Gothlied une tragédie épique de chevaliers germaniques.

Les héros sont beaux, jeunes, forts et braves. Ils sont parti à la conquête du monde et ont tout gagné, la gloire, le pouvoir, la fortune, l'amour.
Et après ?

Page FaceBook

Pour Gothlied


Pour d'autres parties


*

Hors ligne Coyote

  • Crazy Orc
  • Shaman des Cavernes
  • *
  • 748
  • 54
    • Voir le profil
Re : Apocalypse world et autres apocalypserie
« Réponse #1 le: 13 février 2017 à 17:49:20 »
Je te propose de te faire une idée en jeu puis d'en débattre après.
Je propose du Night Witches dimanche, et sinon, tu es le bienvenu sur The Sprawl à la prochaine table.
Un batsignal. C'est ce qu'il manquait dans notre relation. #Gothlied

*

Hors ligne CCCP

  • Grand Modorc
  • Grand Prêtre / Grande Prêtresse des Tunnels
  • *
  • 1 775
  • 50
  • Jeuderologue
    • Voir le profil
    • Page facebook Gothlied
Re : Apocalypse world et autres apocalypserie
« Réponse #2 le: 13 février 2017 à 18:32:01 »
Je ne suis pas dispo avant mi-mars :(

*

Hors ligne Morithil

  • Crazy Orc
  • Gardien des Tonneaux / Gardienne des Jarres
  • *
  • 240
  • 3
    • Voir le profil
    • Mes One shots et mini campagnes
Re : Apocalypse world et autres apocalypserie
« Réponse #3 le: 09 mars 2017 à 12:15:52 »
Pas mal de news dans l'univers pbta (powered by the apocalypse) français.
  • Libreté qui dervait bientôt être livré pour les backers. Je vais proposé de jouer le kit de découvertes en attendant l'arrivé de mon livre. Lien Ulule.
  • The Sprawl qui est en cours de financement pour sa traduction française et l'ajout made in France de cadre de jeu. Il qui est déjà sûr de sortir (185% à l'heure où j'écris ces lignes.)  Lien Ulule.
Pleins de jeux qui arrivent par 500 nuances de geeks et la caravelle dont:
  • Masks (super héros dans leurs jeunesse),
  • Urban Shadows (Fantasy urbaine),
  • Saga of the Icelanders (Vikings!!!),
  • Troublemakers (Rejoué les goonies),
  • Medieval Mayhem (du medfan japonais),
  • Action Movie World (Films d'actions des années 80),
  • World Wide Wrestling (du catch),
  • Dominion (du space opéra à la Dune),
  • Unchated World (space opera version sta Trek),
  • Undying (Vampires).
Financement en Avril. Lien de la news et version redux de certains déjà sorti.

Voila voila. Une vague d'Apocalypse arrive en France. Brace youself. :)

*

Hors ligne nunch

  • Président
  • Administratorc
  • Roi Sorcier / Reine Sorcière
  • *
  • 5 139
  • 152
    • Voir le profil
Re : Apocalypse world et autres apocalypserie
« Réponse #4 le: 09 mars 2017 à 19:27:19 »
Tous ces jeux sous licence Apocalypse ça ma fait penser à l'OGL d20 et à un dicton: "quand ton seul outil est un marteau, tout ressemble à un clou"
Cela dit c'est juste une remarque, cela ne présage rien de la qualité des jeux

*

Hors ligne jules

  • Crazy Orc
  • Seigneur / Dame des Ténèbres
  • *
  • 3 081
  • 34
    • Voir le profil
Re : Apocalypse world et autres apocalypserie
« Réponse #5 le: 10 mars 2017 à 11:32:00 »
J'ai pas encore testé le système personnellement...  ::)

*

Hors ligne CCCP

  • Grand Modorc
  • Grand Prêtre / Grande Prêtresse des Tunnels
  • *
  • 1 775
  • 50
  • Jeuderologue
    • Voir le profil
    • Page facebook Gothlied
Re : Apocalypse world et autres apocalypserie
« Réponse #6 le: 10 mars 2017 à 12:12:40 »
moi non plus, j'ai comme Nunch un sentiment de méfiance devant ce jeu panacée.

J'ai Lu Dungeon World, il ne m'a pas convaincu du tout, mais je n'arrive pas àa faire la part des choses entre la proposition de jeu qui m'afflige (du dungeaon crawling), entre les propositions de jeu qui ne m'ont pas convaincus et  un effet de mode qui me laisse froid.

Il doit bien y avoir quelque chose à garder, mais je n'ai pas assez d'éléments pour me motiver à mener une partie

*

En ligne Stéphane

  • Crazy Orc
  • Maître / Maîtresse des Âmes
  • *
  • 2 172
  • 35
    • Voir le profil
Re : Apocalypse world et autres apocalypserie
« Réponse #7 le: 10 mars 2017 à 12:23:56 »
D'après les échos que j'en ai eu les bouquins sont vraiment très mal fichus, explication, présentation ...

Pour en avoir testé plusieurs (Apocalypse, Sprawl, Night Witches et Dungeon) moi qui suis en général assez anti-mode je dois avouer que cette licence a révolutionné mon approche du JdR.

C'est le seul (de mon expérience) qui propose une création de personnage et de groupe aussi rapide et aussi riche. En quelques questions bien placées ton monde se dessine sous tes yeux, les personnages prennent vie et c'est un pur plaisir. Alors je pense qu'ils fonctionnent pas avec tout les "types" de joueurs, demande une bonne dose de répondant pour le Mj et de sortir de ses vieilles charentaises confortables pour les vieux routards des années 80 mais perso j'adore.

Après l'histoire de l'écran de fumée, tout ça, tout ça .... j'ai pas assez joué pour arriver jusque là mais en one-shot ou mini campagne juste waouu.


D'ailleurs j'attends Avril avec grande impatience.

*

Hors ligne Bulle

  • Crazy Orc
  • Dresseur / dresseuse de Trolls
  • *
  • 364
  • 27
  • Oracle, ô désespoir.
    • Voir le profil
Re : Apocalypse world et autres apocalypserie
« Réponse #8 le: 10 mars 2017 à 14:27:35 »
Sur le sujet, j'ai lu beaucoup, j'ai testé peu. Je n'adhère pas.
Pour moi il y a un problème de design du système - comme dans beaucoup de jeu Narrativiste - qui ne maitrise pas l'impact de leur système sur la narration (oh, douce ironie).
Le système marche bien dans certains settings  - Nightwitches ++, beaucoup moins dans d'autre - Monsterheart - -. Apocalypse World m'a laissé plutôt indifférent. 

Le postulat de base est schizophrénique: il pousse le joueur à être proactif un max, et le puni sévèrement lorsqu'il essaye. Il constitue cependant une bonne tentative de replacer la tension au centre d'un système narrativiste (une des faiblesses du genre, confère Ryutama ou Wushu), mais le système ne sécurise pas la liberté créatrice du joueur.  Du coup, on se retrouve a combotter contre le système pour pas prendre trop cher, ou à jouer clairement à perte, au détriment du personnage. Contre productif, mais créateur de tension. Dans les settings violents / impitoyables / sombres, comme NightWitches et Apocalypse world, ça passe. Dans monsterheart ça m'avait gonflé a mort. Dans un jeu de vicking, ça pourrait. J'ai jamais testé sprawl.

Révolutionnaire ? Je sais pas. Beaucoup de bonnes idées - la principale étant de revaloriser le jet de dès en terme de tension narrative. On en avait besoin. Le jet de dès ne veut plus rien dire dans 75% des JDR. La dessus, l'essai est plutot réussi.
Les settings ? Adaptés a leurs temps. Ce sont des univers profilés pour 2015+, dans un monde du JDR ou on joue encore sur des background des années 90, voir plus vieux. C'est bien.
Peut on tout faire avec ? Bien sur que non, la bonne blague. Le principal problème est que le système passe pour être un générique, la ou il est tout sauf générique. C'est une bonne tentative de réconcilier  enjeux narratif et enjeux ludique, pour ne pas parler de LNS (#LNS ban, #MrPatateaoujoursraison, #momentjettagedefleur), mais c'est tout. Ne pas jouer pulp, contemplatif, immersif, enquète avec. Enfin si, on peut, mais la je vous renvoie à la citation du président. Ce système est très fortement connoté en terme de GENRE narratif. Il mets en scène, par le jeu des reussites partielles, des personnages emprisonnés dans des situations qui ne sont pas de leur faits et acculés à des décisions désespérées. (Ceci est la définition du GENRE filme noir, mes chers amis.)  Il ne peut donc pas être générique

Je vais te dire Nico, pour finir, que je suis plutôt d'accord avec Steph. C'est bien conçu, ça fait son office. C'est différent, et c'est du narrativiste intelligent, à l'américaine. Ça vaut le coup de s'y attarder. Après, ce que tu décris, je cite :"  du vent, de grandes idées pas forcément novatrices érigées en principes, de vraies nouveautés mais surtout du vent.", c'est très souvent l'impression que donne les bouquins qui se veulent différents. Nobilis fait un peu cet effet aussi. Ça n’empêche pas que le truc soit de qualité, même s'il est prétentieux.
Tu laisses les Bountys en dehors de ça !

*

Hors ligne Coyote

  • Crazy Orc
  • Shaman des Cavernes
  • *
  • 748
  • 54
    • Voir le profil
Re : Apocalypse world et autres apocalypserie
« Réponse #9 le: 11 mars 2017 à 18:47:59 »
Je pense pas que les jeux propulsés par l'apocalypse soient une révolution dans la manière de faire du jeu de rôle.
C'est toujours une conversation, il y a toujours des PJs et un MJ, et on fait toujours de la résolution avec des dés. Donc par rapport à ça, rien de changé.


Maintenant, je pense que Bulle touche un point assez juste quand il choisit le terme "à l'américaine". Il y a eu dans le monde du jeu un courant qui est à mon avis d'outre-atlantique (*) et qui vise à vendre une expérience plus qu'un produit. Et je pense que beaucoup d'aspects qui m'ont attiré et qui m'on permis de me plaire en tant que MJ de ces jeux viennent de ce choix de design. On ne révolutionne pas la conversation, les rôles des participants ou le principe de résolution aléatoire. Par contre, la proposition de ces jeux est faite pour pousser vers une expérience cadrée, et c'est pourquoi le guidage fait par les principes pour le MJ, les playbooks, les moves, et les questions à poser ont de l'importance.


Quand je fais jouer The Sprawl, j'ai ce qu'il me faut et juste ce qu'il me faut pour que la table soit dans une atmosphère cyberpunk. Les joueurs vont incarner des archétypes du genre, ce sont les playbooks qui me l'assurent. Ils vont entreprendre des actions qui seront dans le thème, parce que les moves me donnent des indications fortes sur ce qui est une situation à risque pour eux. Et en cas d'échec, quand je récupère la narration, j'ai mes principes de MJ pour faire évoluer les situations en collant un maximum au thème. Quand je suis acculé et que je suis au bout de ma (courte) préparation, je fais confiance au jeu pour demander à un joueur de créer une partie de l'univers, et j'ai des questions bien calibrées à lui balancer pour que ce qu'il contribue soit dans le thème.
Quand je fais jouer Night Witches, j'ai des playbooks de femme pilote soviétiques, j'ai des moves de pilote en l'air et à terre, j'ai des principes qui me poussent à être impitoyable, etc...


Donc effectivement, je pense que cette façon de packager les expériences ne convient pas à tout et loin de là.
Et je comprends qu'en tant que MJ vétéran on puisse penser qu'il n'y ait rien de neuf à récupérer. Après, sur le terrain, j'ai constaté que ça marchait bien, et je partage mon enthousiasme. 


* Je n'ai pas de données très précise pour étayer ce propos. Ca a été flagrant pour moi en 2015 quand Magic the Gathering a transformé son approche marketing.

*

Hors ligne CCCP

  • Grand Modorc
  • Grand Prêtre / Grande Prêtresse des Tunnels
  • *
  • 1 775
  • 50
  • Jeuderologue
    • Voir le profil
    • Page facebook Gothlied
Nico fait du gonzo
« Réponse #10 le: 02 avril 2017 à 15:02:27 »
Merci à Coyote pour cette partie de The Sprawl.
J'ai enfin pu jouer à un jeu de l'apocalypse, mécanique pour laquelle j'étais très dubitatif.
 fous, de toutes façons je préfère enrichir un contexte bien posé, que faire une création depuis le début.

Donc aujourd'hui première partie de The Sprawl.
Pour moi c'est la première partie, mais c'est une table ouverte et c'est la quatrième partie pour le MJ.
Nous sommes 4 joueurs : un infiltrateur et un soldier qui ont déjà fait une partie des scénarios précédents et qui ont participé à la création du contexte.

Donc parlons du contexte, la ville  c'est Singapour. Ca m'évoque une des quatre dragons asiatiques, une ville portuaire du commonwealth peuplée majoritairement de Chinois au sud de la  Malaisie. Mondialisation, capitalisme triomphant, technologie état répressif mais pas trop. J'adore, on est bien dans une ville pour du cyberpunk et ça me parle nettement plus que Seattle ou Nightcity.
Ensuite rapide coup d'oeil au corpos. Il y en a 5. Bon Ok, je sais que c'est que 5 grandes, qu'ils y en a d'autres, mais je trouve que ça fait peu, très peu.
Le cyberpunk c'est du polar et de l'anticipation. On sait que tout tourne autour de l'argent et que les corpo mènent tout en coulisses, alors avec 5 suspect ça fait un poil chiche.
Là où j'imaginerais une centaine de corpos, se menant une guerre feutré où l'on navigue à vue où l'adversaire est impersonnel, on se retrouve avec 5 suspects. Au final, on ne sait pas qui tire les ficelles, mais on a somme toutes peu de suspect.

Je n'ai pas participé à la création du contexte. M'en fous, de toutes façons je préfère enrichir un contexte bien posé, que faire une création depuis le début.


Le contexte étant posé rapidement, passons maintenant à la création de perso. Comme c'est une table ouverte pas mal d'archétype ont été pris aux précédentes sessions. Le MJ nous liste ceux qui restent, il commence par le chauffeur.  ça m'évoque le film Drive, le jeu vidéo Driver, le personnage de Val Kimmer dans le film HEAT. Un peu moins GTA, mais un peu quand même. Je prends.
J'imagine plutôt un personnage lié au grand banditisme : le chauffeur lors d'un braquage. Au niveau du rôle, c'est vraiment celui du personnage de Driver, un supplétif pour le crime organisé, qui au niveau de la loi est vraiment dans cette zone grise, celle où personne ne peut dire sincèrement si légal ou pas, mais qui intervient franchement quand les choses tournent à l'aigre. Mais aussi quelqu'un qui continue à avoir pignon sur rue et fait le taxi pour ramener des putes, trimballer des toxicos et qui a du trimballer deux trois cadavres. Ca m'évoque le calme pendant la tempête et l'auto-entrepreneuriat mais avec des runners comme clients. On est bien dans le cyberpunk : du polar coté au Nasdaq.

Bon ça c'est pour la fonction, maintenant il s'agit de lui donner corps et le corps de ce driver, c'est Chang un vieux chinois, évidemment c'est un pseudonyme, son véritable nom c'est Lee. Il a a fait le chauffeur à Macao, il a fit de la taule à Macao, il est allé s'installer à Hong Kong, il a fait le chauffeur à Hong Kong, il a fait de la taule à Hong Kong, il s'est installé à Singapour, il a fait le chauffeur à Singapour et pour l'instant tout se passe bien.
Notre bon Chang son truc c'est de rester discret tant que c'est pas à son tour de jouer sa partoche. Donc profil bas, il ressemble un un vieux chinois qui fais le taxi. le gars se balade avec une chemise hawaïenne délavée sur un tricot de peau blanc et porte un béret. Je garde à l'esprit l'idée d'avoir une vie de famille compliquée, mais je garde ça sous silence pour le moment. Si j'envisage un instant de jouer une femme, avec la vie de famille et le personnage sur le retour, ça ne me parle pas, donc un homme.

Passons maintenant aux questions  ton cyberware, "comment as-tu pu te payer tout ça."
Je ne sais pas trop encore quel cyberware j'ai, mais on s'en fout un peu, c'est pas l'idée. Ici il faut donner du matos au MJ j'aime ça.$$Ben ce pognon il vient d'un casse que j'ai fais à Honk Kong, j'ai fais de taule pour ça d'ailleurs. LA victime : Mohammed Tchang, un Ouïgour des triades qui font dans le trafic d'être humain. Ca tombe bien les Triades n'avaient encore été mentionnées.

Maintenant comment gagner des XP en plus 4 options, 2 à choisir : l'épate, protéger truc, se venger de bidule et je ne sais plus quoi sur machin.
J'aime pas l'épate, je vire.
Je vais protéger truc, Je demande donc un nom au MJ il me sort un indien qui gère un bar. Je ressors de ma petite cervelle l'idée d'une vie de famille, c'est mon gendre, le mari de ma fille Suzann Li (Li comme le nom de sa mère)
et je je me venge des Triades, si elles sont dans ce bordel, ce n'est pas pour rien

Conclusion sur le contexte, ça semble bien, moins riche que ce que j'aurais aimé et que ce que l'on m'avais vendu.
J'ai l'impression qu'il manque des acteurs flics/média/pègre.


Bon maintenant, il va falloir mettre des chiffres derrière tout ça. Il y a 6 carac une à +2, deux à +1 et une à -1. très bien on m'explique les carac et là ben ça ne me parle pas. Bon dans la description Edge me tape dans l'oeil donc je prends à +2. Il écris sur la feuille de perso que "cool should be +2 or +1". dont acte. Bon ensuite j'avoue que je ne sais pas trop ce que j'ai choisis tellement les carac ne me parlent pas. J'avais beau avoir la liste des "moves" sous les yeux, Je crois que j'ai du mmettres +1 à Syunth et -1 à Mind mais clairement c'est un choix par défaut.
Les carac Cool et Synth ne me parlent vraiment pas.

On continue, choix des moves du cyber ware et de la caisse. Bon c'est là que je ressens mes lacunes en anglais puisque je dois faire des choix dans des listes de libellés.
Bon clairement là, c'est clairement une partie  où je me suis senti contraint.
On me demande de choisir des choses qui ne m'enthousiasment pas. On me demande par exemple de choisir 2 qualités pour mon cyberware que je n'ai pas spécialement demandé. J'ai le choix entre crypté, multitâche et "partitionné".
qu'est-ce qu'on entends par partitionné, ben c'est de la sécurité informatique. donc cyberbof.
Les moves, j'en ai deux d'office grosso modo je peux ajouter certaines carac de la caisses à certains tests de base. cool et j'ai un move à choisir dans la liste et là ben rien ne m'enthousiasme.
Je prends le fait d'avoir des drones, c'est complètement hors de propos avec l'idée de base du perso, mais franchement rien ne m'a enthousiasmé et ça donne une ouverture pour ne pas rester le cul dans ma caisse.
Ensuite la caisse en elle même, je dois lui choisir un profil parmi 4 équivalents (sauf pour les spécialistes)
Bon ensuite il faut faire des choix pour lui donner des "qualités". Les choix sont peu enthousiasmant. Le pire étant pour les défaut, la voiture a un défaut, une dizaine me sont proposés mais certains sont en doublons quel est la différence entre slotty (paresseux) et lazy (fainéant) surtout en parlant d'une voiture ?
Si on zappe les défaut qui sont inacceptable (qui voudrait d'une voiture thuné à mort qui soit lente ?). il reste pas beaucoup de choix.
Bon dans les choix de toutes façons il y a guzler. Je ne p eux pas passer à coté à cause d'une anecdote concernant ma compagne et son inspection après son agreg d'anglais.
 
Conclusion sur la création de personnage : il y avait une éternité que je ne m'étais pas senti aussi contraint lors d'une création de perso.
La distance entre l'idée que je me fais du perso à l'évocation de la classe et celui que j'ai in fine, il y a un monde. En lisant certaines classes de Dungeon World, j'avais déjà eu ce ressenti : le ranger a forcément un familier et le guerrier une arme fétiche et c'est un putain de gros plus, mais si tu n'en veux pas ben tu te trouve un peu con.
Les choix que je fait sont tous centré sur ma classe : les moves soit tous le monde peux les faire soit juste ma classe peut les faire, mais il n'y a pas d'espace où chacun peu piocher pour personnaliser son archétype et en faire ce que l'on en veut.
Ce ressenti est peut-être lié au fait que je me lance dans la création au début de la séance et que je n'ai pas eu un temps pour faire maturer le personnage et de la classe  que j'ai choisi


Maintenant passons à la partie elle-même.
Donc 4 PJ un infiltrateur et un soldier maori (pour ceux qui ne voient pas ce que c'est, e soldier c'est une version musclée d'Hannibal de l'agence tout risque) qui ont déjà joué ensemble,
deux nouveaux : un techos (spécialisé informatique et cyberware) et Chang, le chauffeur.
Pour donner de la cohésion au groupe, chaque nouveau a un lien avec un ancien, c'est bien mais c'est pas assez.
Nous allons devoir faire un run, donc mettre notre vie en danger et dans cette histoire j'ai un partenaire, le partenaire de mon partenaire (confiance moyenne donc) et le une connaissance du partenaire de mon partenaire...
Il manque clairement un lien à mon avis.

Bon le soldier a une affaire annexe, qui courre mais on passe rapidement à la mission ; deux flicsse sont fait buter dans la demeure d'un politicien, la mission récupérer les infos enregistrés par les yeux cyber des garde de celui-ci. Vigiles qui ont bien entendu disparu.
Bon test de "get the job". c'est pratique ça permet d'éviter que cette partie s'éternise.
On sait comme joueur que la mission est pourri (on fait du cyberpunk, on ne fait pas appel à des gens comme nous pour des missions qui sont claires). Donc c'est synthétisé en un seul test. C'est pratique : les joueurs sont la pour remplir  une mission pourrie, on sait qu'il vont l'accepter.
Dans notre cas, on est content : le job paie bien. On mise des crédits sur cette mission et si on la réussi, on est payé double.
Bon deux interrogations :
- je ne suis pas convaincu par le fait de miser
-et si le move est un échec ? (le problème est le même que dans d'autres jeu de cyberpunk, mais là la question d'accepter la mission ou d'accepter de tout mettre en oeuvre pour réussir la mission est  posé).


Bon donc ce qui est bien avec le cyber, c'est que nous pouvons tous rester en  contact et on peut comme ça, lancer trois pistes en parallèle sans se prendre la tête le premier pose ses question aux flics, le second va voir du coté de la clinique privé propriété de la corpo employant les vigiles.

Le dernier groupe va sur les lieux du crime. Le dernier groupe c'est l'infiltrateur et moi en support. Le drone me permet de ne pas me sentir parfaitement inutile.
Donc on lance le casse, on fait quelques tests ce qui me permet de voir la mécanique.
Je connaissais déjà le moteur 2D6 + modificateur (qui va de -1 à +2) si 6et moins ça se passe mal, si de 7 à 9 ça se passe pas trop mal, à partir de 10 ça se passe bien.

Bon là en fonction des test c'est assez confus :
- 6 et moins peut signifier non, non et  ou oui mais;
- de 7 à 9 peut signifier oui mais ou OUI
- 10 et plus peut signifier OUI ou oui et
 
Bon on a deux horloges : legwork et action, qui vivent leur vie.

Bon perso, il y a un petit mélange dans ma tête entre l'heure du crime, et le compteur d'alarme.
Ca me donne l'impression que le temps est compté (ce qui est exagéré) et que l'enquête doit être résolu en 12 heures au plus. L'horloge est décal" de deux crans, un parce qu'un joueur gourmand lors de la phase "get the job" et un autre à cause d'une complication lors de l'intrusion informatique. Peut être d'autres ?

Quoi qu'il en soit nous savons que les types que nous cherchons ont tué deux flics de la brigade financière pour leur patron hier.
Ils se sont mis au vert dans une île touristique façon center park.

L'infiltrateur reste en planque, le techos reste chez lui a réparer sa console qui s'est mangé une glace bleue  tandis que le reste du groupe donc (2 gonzes : Chang le taxi et le soldier maori) vont faire du travail de terrain sur cette île touristique.
Bon là on se rend compte qu'il y a une équipe B, qui en est après nous. Cela ne m'empêche pas de repérer la cible avec le drone.
Et c'est là que le bas blesse : test  pour collecter le max d'info sur les gars avant d'intervenir échec qui se traduit pas un oui MAIS le drone est repéré par la cible.

OK la mission a déjà commencé à faire des vagues : joueur gourmand, problème lors de l'intrusion informatique, équipe B, cible prévenue.
Bon j'ai un créneau, nous ne sommes pas assez préparés, mais si je laisse passer l'occasion je ne suis pas sur qu'elle se représentera, donc BLAAAM !! fin de la phase de legwork, on n'est pas là pour faire dans le sentiment.
Test pour savoir si j'arrive à la shooter échec ou demi-réussite. il y a des conséquences : une balle perdue. On n'est pas là pour faire dans le sentiment.

Bon là tout s’enchaîne. L'équipe B ce n'est pas que la tueuse que nous avions repéré, c'est aussi un sniper, qui shoote mon collègue dans la jambe.

Ce qui est pratique, avec les communication c'est que nos deux collègues qui vaquaient à leurs occupations (l'infiltrateur qui était resté en planque) et le techos qui réparait sa babasse sont tout de suite au courant. Ils peuvent se pointer fissa et attendre en face de notre île touristique. ils peuvent même appeler un de leur pote qui s'occupe de la sécurité qui s'occupe de ralentir nos cibles pendant que les flics arrivent sur les lieux et que les barbouzes (nous, la cible et l'équipe B) tentent de s’extrèrent du lieu du crime. Comme c'est sur une île, tout ce beau monde  va être obligé de passer par le ferry.
Enfin sauf  la cible. l'équipe de sécurité les a appréhendé. Pour rappel, la cible ce sont deux gardes du corps d'un politicien, qui se planquent après avoir tué deux flics. la sécurité de l’hôtel les a prit en charge et les a ralentis par des tracasseries de sécurité. jusqu'à l'arrivée des flics. Là ils sont appréhendé. Le blessé est évacué en hélico et l'autre est emmené par le ferry.

La pression est un peu retombée. maintenant il faut finir le boulot.
Passage obligé par le ferry.
Sur le premier ferry notre soldier maori emporté par une ambulance et le sniper de l'équipe B, qui se fait rapidement capturé. (c'est agréable nete et sans bavure : en deux minutes de temps de jeu c'est fait là où dans beaucoup de jeu il faudrait facilement une heure)
Second ferry, la tueuse et leader opérationnel de l'équipe B (et peut être seule autre membre de l'équipe B). On décide de la laisser filer.
Troisième ferry Chang et la cible ramené par les flics.
Là on s'arrange avec eux : on leur lâche qu'on a du dossier sur l'affaire.
Ce sont des tueurs de flics, nous avons des preuves, on veut juste récupérer ses images vidéo. C'est réglo c'est nous qui lui avons apporté l'affaire. On veut juste une heure pour extraire l'info et on n'a même pas besoin de violenter la cible.
Ca marche. Une fois le boulot fait on montre les preuves au flic, il pense que le gars va s'en sortir à cause du service juridique de ses employeurs. C'est vrai qu'il doit bien y avoir un ou deux vices de forme quant à son arrestation. Il demande de régler ça simplement, à l'ancienne.
Et ben ça nous fait un mort de plus, avec les deux flics du début, le touriste innocent, le sinper qui avait une bombe cortical, le body count s'élève à 5.


Bon maintenant reste à se faire payer. Test de getting paid, réussite totale malgrès une horloge au plus bas. On a donc deux choses à choisir dans la lite : ce n'est pas une embuscade, on est payé sans problèmes et on apprend quelque chose. Bon ce que l'on apprend c'est qu'il y a avait quelque chose à apprendre. ....
Ben oui c'est du cyberpunk. Là dessus fin de la séance.

Impressions sur le déroulement du scénario, c'est claire que c'est super dynamique.
On n'est plus dans une optique comment on fait avec des listes de matos longues comme le bras, avec une technologie qui nous alourdie.
Un fois la mission commencée, à aucun moment, 4 PJ se sont trouvé à moins de 10 m les uns des autres.
La groupe a toujours été éclaté physiquement et pourtant les joueurs ont toujours pu agir et ne se sont pas retrouvé à attendre. Cet aspect ne vient pas de la mécanique de jeu elle-même, mais du niveau d'abstraction.

Concernant la mécanique de jeu pure, c'est simple mais à mon sens il y a un trop grosse dispersion. On n'a pas d'échec=impasse, par contre j'ai bien eu le sentiment échec=sanction.

Les compteurs, c'est bien mais pas tant que ça. Cela permet de merder un peu sans lancer l'artillerie lourde, enfin je dis ça j'ai lancé l'artillerie lourde alors que le compteur était probablement assez bas. Le terme d'horloge m'a peut être un peu embrouillé, surtout qu'il est aussi utilisé pour les dégâts.
C'est un faux problème du à mon manque de connaissance du jeu.

Conclusion
L'impression que j'avais de l'appocalypse avant d'y jouer s'est confirmer avec ma partie de The Sprawl.

Le rôle des joueurs dans la création du contexte est importante, mais finalement pas assez présente pour provoquer un véritable changement de paradigme.
Bizarrement, j'ai l'impression de ne pas avoir participé à la création du contexte par rapport à ma classe. Je n'ai pas posé les problèmes auxquels j'allais être confronté en tant que pilote.

La division en classe m'a rarement paru aussi rigide que dans The Sprawl. J'avais eu ce sentiment en lisant Dungeon World, il se confirme.

La mécanique de résolution des actions n'a rien de révolutionnaire, elle fait son office, ni plus ni moins.
La résolution des conflit est presque transparente. Nous n'avons eu aucun affrontement frontal, ce qui est bien raccord avec du cyberpunk.
Au final, c'est ce que je retiendrais, avec the Sprawl j'ai nettement plus exploré le genre qu'avec Shadowrun ou Cyberpunk 2020. Ici tout se vend s'achète et se négocie, la tension est plus présente sans être angoissante, la technologie est un outil naturel pas un aspect technique lourd et chiant pour les joueurs.
Le monde n'est pas noir (tout est pourri, les PJ sont clairement des rebelles), il est gris (les amis d'un jours seront les ennemis du lendemain et vice versa).
J'y rejouerais très volontiers, mais pour son approche du genre et pas pour sa mécanique qui ne m'a pas convaincue.

*

Hors ligne Coyote

  • Crazy Orc
  • Shaman des Cavernes
  • *
  • 748
  • 54
    • Voir le profil
Re : Apocalypse world et autres apocalypserie
« Réponse #11 le: 02 avril 2017 à 18:30:18 »
Merci pour le retour Nico !


Juste par souci de précision, je veux répondre à certains points que tu soulèves pour dire ce qui vient du jeu, et ce qui est propre à la table.
- Le nombre de corpo à 5 est un choix du jeu.
- Les archétypes très spécialisés et la protection de niche qui va avec est un choix du jeu. La customisation peut venir avec la mécanique d'avancement (tu peux piocher des moves chez d'autres archétypes). Mais tu as raison sur le parti pris qui est fait : à la création, une fois que l'archétype est choisi, la contrainte est forte.
- Pour les directives (les évènements qui font de l'xp), le mj est incité à les utiliser plus que ce que je n'ai fait. Il est possible de les écrire librement et de ne pas les choisir dans la liste. Là, j'ai voulu démarrer le scénario vite et je n'ai pas précisé cette option, et au niveau de ma maîtrise j'ai moins inclus d'opportunité pour vos directives que ce que je suis incité à faire par les règles. -> ma faute
- Les liens entre les personnages-joueurs : faute de ma part à nouveau pour lancer la partie plus vite. En plus des deux liens obligatoires que l'on a fait, on fait normalement un tour de table qui permet aux autres joueurs d'avoir participé à des opérations avec les uns et les autres. J'ai voulu démarré vite et pris tout seul la décision que ces deux liens suffisaient. -> ma faute
- Système de résolution et Get the Job :  sur les 6-, le MJ a la main sur la narration et peut activer ses moves à lui. Dans le cas d'un Get the Job raté, les joueurs n'ont pas d'options à choisir lors de la prise de la mission et le MJ peut inclure des menaces ou des obstacles à venir.
- Sur le fait de miser du cred, c'est la mécanique de paiement du jeu. Je trouve que l'option de miser 1 cred est pas très utile. Par contre le fait d'avoir le choix entre 2 cred par défaut ou 3 cred avec un risque plus haut est pas mal. Je me tâte à faire miser les joueurs sans qu'ils sachent ce qu'on choisi leurs compères.
- Horloges : les horloges sont des compteurs avec 6 niveaux. Elles sont utilisées pour la santé des personnages (harm), l'état de vigilance de leur cible (legwork), le déroulement de leur opération (action) ou la nuisance d'une corpo ou d'une menace vis-à-vis des personnages. Je l'ai mal expliqué au début et je n'ai pas expliqué que la notation en heure n'était pas liée au temps que vous aviez pour effectuer la mission -> ma faute.
- Getting paid : je pense qu'il y a eu un flou à ce moment-là. Les trois options choisies étaient : ce n'est pas un piège, le paiement est complet et encaissable facilement, vous apprenez quelque chose de cette mission marquez un xp. Le 'vous apprenez quelquechose' est en terme d'avancement du personnage, pas en terme de révélation sur l'intrigue. Je ne l'ai pas énoncé aussi clairement. -> ma faute   


*

Hors ligne jules

  • Crazy Orc
  • Seigneur / Dame des Ténèbres
  • *
  • 3 081
  • 34
    • Voir le profil
Re : Apocalypse world et autres apocalypserie
« Réponse #12 le: 03 avril 2017 à 07:15:48 »
Quelle analyse, nico!
Deviens bêta testeur  ;D ;)

*

Hors ligne CCCP

  • Grand Modorc
  • Grand Prêtre / Grande Prêtresse des Tunnels
  • *
  • 1 775
  • 50
  • Jeuderologue
    • Voir le profil
    • Page facebook Gothlied
Re : Apocalypse world et autres apocalypserie
« Réponse #13 le: 06 avril 2017 à 16:55:15 »
Quelle analyse, nico!
Deviens bêta testeur  ;D ;)
J'aimerais bien

*

Hors ligne Morithil

  • Crazy Orc
  • Gardien des Tonneaux / Gardienne des Jarres
  • *
  • 240
  • 3
    • Voir le profil
    • Mes One shots et mini campagnes
Re : Apocalypse world et autres apocalypserie
« Réponse #14 le: 04 octobre 2017 à 23:46:48 »
Pour info la VF de The Sprawl est dispo sur Lulu.

*

Hors ligne Morithil

  • Crazy Orc
  • Gardien des Tonneaux / Gardienne des Jarres
  • *
  • 240
  • 3
    • Voir le profil
    • Mes One shots et mini campagnes
Re : Apocalypse world et autres apocalypserie
« Réponse #15 le: 10 novembre 2017 à 11:59:37 »
Je vends ma VF de the sprawl en couverture souple. J'ai ma version rigide qui arrive. 9€ ça intéresse quelqu'un? Locke était intéressé c'est toujours le cas ?

*

En ligne Stéphane

  • Crazy Orc
  • Maître / Maîtresse des Âmes
  • *
  • 2 172
  • 35
    • Voir le profil
Re : Apocalypse world et autres apocalypserie
« Réponse #16 le: 10 novembre 2017 à 12:27:57 »
Carrément !!

*

Hors ligne CCCP

  • Grand Modorc
  • Grand Prêtre / Grande Prêtresse des Tunnels
  • *
  • 1 775
  • 50
  • Jeuderologue
    • Voir le profil
    • Page facebook Gothlied
Re : Apocalypse world et autres apocalypserie
« Réponse #17 le: 22 janvier 2018 à 13:02:34 »
Samedi Coyote nous a fait jouer à la saga des islandais. J'y ai pris beaucoup de plaisir  ; j'aime  le fait que l'histoire soit très ancrée dans le réel. De ce fait l'intrigue nous touche plus que les autres jeux motorisés par l'apocalypse. Et moi j'aime être touché.

Une innovation par rapport aux autres moutures que j'ai déjà examiné : les relations entre personnages ne sont pas gérées par des actions (moves) mais par des liens  (un peu comme the sprawl gère l'info et le matos)

C'est un des rares jeux auquel j'ai pledgé; dès que j'ai  ma version française je propose une séance

*

En ligne Stéphane

  • Crazy Orc
  • Maître / Maîtresse des Âmes
  • *
  • 2 172
  • 35
    • Voir le profil
Re : Apocalypse world et autres apocalypserie
« Réponse #18 le: 02 mars 2018 à 18:30:10 »
Night Witches en VF.... !!
Wouuuuuuuuuuu !!

*

Hors ligne Morithil

  • Crazy Orc
  • Gardien des Tonneaux / Gardienne des Jarres
  • *
  • 240
  • 3
    • Voir le profil
    • Mes One shots et mini campagnes
Re : Apocalypse world et autres apocalypserie
« Réponse #19 le: 03 mars 2018 à 11:51:34 »
Il est sorti du bois sans qu'on s'y attendent vraiment en plus!! Si je pouvais ce mois-ci je l'aurais déjà acheter.

*

En ligne Stéphane

  • Crazy Orc
  • Maître / Maîtresse des Âmes
  • *
  • 2 172
  • 35
    • Voir le profil
Re : Apocalypse world et autres apocalypserie
« Réponse #20 le: 03 mars 2018 à 12:22:14 »
Je vais le prendre.

*

Hors ligne Casque Noir

  • Crazy Orc
  • Dresseur / dresseuse de Trolls
  • *
  • 326
  • 23
  • Crypto-tartiflettiste
    • Voir le profil
    • Le Scénotaphe
Re : Apocalypse world et autres apocalypserie
« Réponse #21 le: 04 mars 2018 à 12:53:06 »
Ce jeu m'intrigue beaucoup. S'il y a moyen d'essayer un de ces quatre au klub, je suis intéressé